Mise en Lumière

Performance, en collaboration avec Mathias Poisson (1999) 

École Nationale Supérieure de Céramique Industrielle

Paris, France

Ce n'est pas la première fois que Nasser Soumi joue avec nos sens. La part de l'invisible c'est sans doute ce qui l'anime. Chaque installation en est le témoin et n'a d'autre ambition que de relater ce qui se joue entre l'être et son environnement. Où en est-on finalement après l'apprentissage, après la maîtrise des gestes répétés quelquefois de générations en générations, après les rôles ? Que peut-on voir de vrai dans ce rôle codifié ? Ce n'est sûrement pas un hasard si l'eau ou sa représentation ont souvent été présentes dans ses oeuvres aux côté de l'indigo, bleu profond originel entre ciel et mer. L'opacité est mise en scène, les apparences ne sont plus de mise. Le projet présenté à l'INSCI est de cet ordre. Derrière des paravents translucides, des artistes sont coupés du regard direct, celui qui implique, celui qui attend, celui qui juge. L'intimité des gestes reste entière, les sons créés deviennent solitaires. Un étrange spectacle nous relie à l'être déconnecté de sa fonction et ce que nous ressentons alors n'est pas loin de l'inconnu. Ce qui est l'objet même de cette appréhension qui monte pourrait bien n'être que nous mêmes? Après avoir gommé, la page n'est jamais vraiment blanche!

Henri Gama

Participants: Naïma Carbonare (plasticienne), Jean-Christophe Lemay (compositeur), Mahmoud Saïd (comédien), Soegeng (plasticien), Carole Thomas (conteuse)