Icône pour Jaffa

Installation 

Icône pour Jaffa I - Darat El Funun, Aman, Jordanie (2006)

Icône pour Jaffa II - Mark Hashem, Beirut Exhibition Centre, Beirut, Liban (2014)

La majorité des habitants de Jaffa ont quitté leur ville en 1948, emportant avec eux quelques effets personnels et beaucoup de souvenirs. Il ne reste probablement pas grand chose de leurs affaires vieillissantes, mais leurs mémoires sont toujours illuminées par des moments de leur précédente vie dans leur ville.

Depuis 1948, une grande partie des maisons de Jaffa a été démolie ou bien transformée de manière dramatique. La plupart des habitants de la ville sont de nouveaux visages, supplantés. J’ai cherché à rassembler ce qui ne pouvait être ni démoli, ni détruit: les premiers souvenirs qui lient chaque personne à sa ville de la même façon qu’un cordon ombilical les lie à l’utérus duquel ils sont nés.

L’installation comporte 30 boîtes en bois. Pour chacune des boîtes présentées, un citoyen expatrié de Jaffa m’a confié, à travers un texte, une part de son vécu, de son intimité, ou même son testament. Chaque boîte contient également de l’eau de Jaffa et des épluchures de mandarine posées sur un fond de bleu indigo, teinture qui fut la spécialité de la ville. Ces boîtes sont exposées en rangées. A côté de chaque boîte se trouve une bougie allumée et au-dessous de celle-ci se trouve un récipient qui contient de l’eau teintée au pigment d’indigo, reflétant ainsi la flamme vacillante de la bougie.

Nasser Soumi